Kinoglaz

 

Diary of events

- Stop Press

On current release

Festivals

 

Films

DVDs

- Watch on line

Names

Articles

Production

History

Seminars


Bibliography


Ongoing events

 

Awards

Box office

 

Statistics

 

Partnerships

 

Site map

Links

Contacts


Search with Google    


Chronologie 1935-1953



Cette chronologie doit beaucoup au livre L'Oeil du Kremlin de Natacha Laurent, éditions Privat, 2000.



1935

- 1er janvier : suppression des cartes de rationnement introduites en 1930

- Exploits du mineur Alexeï Stakhanov et début du stakhanovisme.

- Inauguration du métro de Moscou.

 

- Fin de la période de transition entre le cinéma muet et le cinéma parlant, commencée en 1930.

- Premier festival international du film à Moscou. Au jury : Sergueï Eisenstein, Vsevolod Poudovkine, Aleksandr Dovjenko. Grand prix attribué au studio Lenfilm qui a produit les films Tchapaev, La Jeunesse de Maxime et Les Paysans. Le second festival de Moscou aura lieu en 1959.

- Conférence nationale du film qui adopte officiellement la théorie du réalisme socialiste mais se préoccupe surtout du manque de scénarios et des problèmes techniques liés à la généralisation du cinéma sonore

- Parution du livre Le cinéma des millions (Kinematografia millionov) par Choumiatski, directeur du GUKF (structure administrative dirigeant le cinéma de l'Union soviétique). L’auteur y dénonce le formalisme et «l’esprit petit bourgeois» d’un certain nombre de cinéastes parmi lesquels Eisenstein, Vertov, Koulechov.

- La première version du Pré de Béjine réalisée par Eisenstein est visionnée par le Bureau Politique. Le réalisateur doit reprendre complètement son film dont la deuxième version sera prête au printemps 1937.

- Après un voyage de deux mois à Berlin, Paris et Hollywood, où il était accompagné notamment du réalisateur Friedrich Ermler et du chef opérateur Vladimir Nilsen, Choumiatski propose la construction d’une cité du cinéma (Kinogorod) sur les bords de la mer Noire en Crimée. Ce projet de «Hollywood soviétique» ne sera jamais réalisé.

 

- Production : 46 films (longs métrages de fiction) dont 33 sonores

- Choix de films produits en 1935 :

Airtown (Аэроград), 1935, Aleksandr DOVZHENKO (Александр ДОВЖЕНКО)

Bezhin Meadow (Бежин луг), 1935, Sergey EISENSTEIN (Сергей ЭЙЗЕНШТЕЙН)

Granitsa (Граница), 1935, Mikhail DUBSON (Михаил ДУБСОН)

Intrigan (Интриган), 1935, Yakov URINOV (Яков УРИНОВ)

The Cosmic Flight (Космический рейс), 1935, Vasili ZHURAVLYOV (Василий ЖУРАВЛЕВ)

Pilots (Летчики), 1935, Yuli RAIZMAN (Юлий РАЙЗМАН)

Liubov i nenavist (Любовь и ненависть), 1935, Albert HENDELSTEIN (Альберт ГЕНДЕЛЬШТЕЙН)

The New Gulliver (Новый Гулливер), 1935, Aleksandr PTUSHKO (Александр ПТУШКО)

Friends (Подруги), 1935, Leo ARNSHTAM (Лео АРНШТАМ)

By the Bluest of Seas (У самого синего моря), 1935, Boris BARNET (Борис БАРНЕТ)

Jan Knukke's Wedding (Женитьба Яна Кнукке), 1935, Aleksandr IVANOV (Александр ИВАНОВ)

Lunnyy kamen (Лунный камень), 1935, Adolf MINKIN (Адольф МИНКИН), Igor SOROKHTIN (Игорь СОРОХТИН)

Birobijan (Биробиджан), 1935, Mikhail SLUTSKY (Михаил СЛУЦКИЙ)

Prometheus (Прометей), 1935, Ivan KAVALERIDZE (Иван КАВАЛЕРИДЗЕ)

Posledniy tabor (Последний табор), 1935, Moisey GOLDBLAT (Моисей ГОЛЬДБЛАТ), Yevgeni SCHNEIDER (Евгений ШНЕЙДЕР)

Dzhigit (Джигит), 1935, Nabi GANIEV (Наби ГАНИЕВ)

- Autres films

1936

- Premier procès de Moscou, dit "des seize" : Zinoviev, Kamenev et 14 autres sont fusillés.
- Le VIIIe Congrès des Soviets approuve la nouvelle constitution de l'URSS définie comme pays socialiste sur le chemin du communisme.

- Ejov remplace Iagoda à la tête du NKVD, début de la grande purge

- Nouvelle constitution de l'URSS.

- Victoire du Front populaire aux élections en Espagne, début de la guerre civile et soutien de l'URSS aux communistes espagnols.

- Mort de Gorki.

- Nouveau Code de la famille : interdiction de l'avortement qui durera jusqu'en 1955.

 

- Fermeture du studio Mejrabpom Films (cf 1924 et 1928). Ses locaux et équipements donneront naissance aux studios Soyouzdetfilm.

- Le film Anka réalisé au studio Mosfilm par Yvan Pyriev est refusé par la direction de Mosfilm qui licencie pour deux ans le réalisateur. Peu après cette décision, le Kremlin demande à visionner le film. Il plaît à Staline qui en autorise la sortie sous le titre de La Carte du parti. Le film obtient un important succès populaire. Néanmoins la sanction de Mosfilm n'est pas levée.

- Abram Room termine le montage de son film Le jeune homme sévère d'après un scénario de Youri Olecha écrit directement pour le cinéma sur l'homme nouveau de la société socialiste. Bien que le scénario ait suscité de nombreuses critiques élogieuses dans les milieux littéraires, le film est interdit par le studio de Kiev, où il a été réalisé. Abram Room est licencié. Le film ne sortira sur les écrans soviétiques qu'en 1974.

 

- Production : 50 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1936 :

The Dowerless Bride (Бесприданница), 1936, Yakov PROTAZANOV (Яков ПРОТАЗАНОВ)

Deputy for the Baltic Fleet (Депутат Балтики), 1936, Aleksandr ZARKHY (Александр ЗАРХИ), Iosif KHEIFITS (Иосиф ХЕЙФИЦ)

Dokhunda (Дохунда), 1936, Lev KULESHOV (Лев КУЛЕШОВ)

The Marriage (Женитьба), 1936, Erast GARIN (Эраст ГАРИН), Khesia LOKSHINA (Хеся ЛОКШИНА)

Paris Dawns (Зори Парижа), 1936, Grigori ROSHAL (Григорий РОШАЛЬ)

Seekers of Happiness (Искатели счастья), 1936, Vladimir KORSH-SABLIN (Владимир КОРШ-САБЛИН)

Beethoven Concerto (Концерт Бетховена), 1936, Mikhail GAVRONSKY (Михаил ГАВРОНСКИЙ), Vladimir SHMIDTHOF (Владимир ШМИДТГОФ)

We Come from Kronstadt (Мы из Кронштадта), 1936, Yefim DZIGAN (Ефим ДЗИГАН)

About Oddities of Love (О странностях любви), 1936, Yakov PROTAZANOV (Яков ПРОТАЗАНОВ)

The Party Card (Партийный билет), 1936, Ivan PYRIEV (Иван ПЫРЬЕВ)

The Last Night (Последняя ночь), 1936, Dmitriy VASILIEV (Дмитрий ВАСИЛЬЕВ), Yuli RAIZMAN (Юлий РАЙЗМАН)

Seven Brave Spirits (Семеро смелых), 1936, Sergey GERASIMOV (Сергей ГЕРАСИМОВ)

A Severe Young Man (Строгий юноша), 1936, Abram ROOM (Абрам РООМ)

Son of Mongolia (Сын Монголии), 1936, Ilya TRAUBERG (Илья ТРАУБЕРГ)

Taras Bulba (Тарас Бульба), 1936, Aleksey GRANOVSKY (Алексей ГРАНОВСКИЙ)

Thirteen (Тринадцать), 1936, Mikhail ROMM (Михаил РОММ)

Circus (Цирк), 1936, Grigori ALEXANDROV (Григорий АЛЕКСАНДРОВ)

Miracle Woman (Чудесница), 1936, Aleksandr MEDVEDKIN (Александр МЕДВЕДКИН)

Grunya Kornakova (Груня Корнакова), 1936, Nikolay EKK (Николай ЭКК)

Once Upon in a Summer (Однажды летом), 1936, Igor ILINSKY (Игорь ИЛЬИНСКИЙ), Khanan SHMAIN (Ханан ШМАЙН)

Convicts (Заключенные), 1936, Yevgeni CHERVIAKOV (Евгений ЧЕРВЯКОВ)

The Fox and The Wolf (Лиса и волк), 1936, Sarra MOKIL (Сарра МОКИЛЬ)

The Goalkeeper (Вратарь), 1936, Semyon TIMOSHENKO (Семён ТИМОШЕНКО)

- Autres films

1937

- Deuxième procès de Moscou : 13 condamnations à mort.

- Début de la purge de l'armée.

 

- A Moscou : 31 salles de cinéma montrent en moyenne 11 films par semaine tous soviétiques

- Le GUKF est remplacé par le GUK, Direction générale du cinéma, toujours dirigé par Choumiaski.

- De mars à juin 1937, violente campagne de presse contre la deuxième version du Pré de Béjine d'Eisenstein, accusée d'être trop formaliste. Le film fut interdit de sortie, la seule copie conservée a brûlé pendant la guerre. En 1968, Kleiman et Youtkevitch ont réalisé un montage de quelques images du film qui avaient été conservées.

 

- Production : 40 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1937 :

The Rich Bride (Богатая невеста), 1937, Ivan PYRIEV (Иван ПЫРЬЕВ)

The Great Citizen (Великий гражданин), 1937, Friedrich ERMLER (Фридрих ЭРМЛЕР)

The Return of Maxim (Возвращение Максима), 1937, Grigori KOZINTSEV (Григорий КОЗИНЦЕВ), Leonid TRAUBERG (Леонид ТРАУБЕРГ)

Doch Rodiny (Дочь Родины), 1937, Vladimir KORSH-SABLIN (Владимир КОРШ-САБЛИН)

Ballad of Cossack Golota (Дума про казака Голоту), 1937, Igor SAVCHENKO (Игорь САВЧЕНКО)

Lenin in October (Ленин в октябре), 1937, Dmitriy VASILIEV (Дмитрий ВАСИЛЬЕВ), Mikhail ROMM (Михаил РОММ)

Peter the First, Part One (Петр Первый (1-я серия)), 1937, Vladimir PETROV (Владимир ПЕТРОВ)

Treasure Island (Остров сокровищ), 1937, Vladimir WAINSTOCK (Владимир ВАЙНШТОК)

Tom Sawyer (Том Сойер), 1937, Lazar FRENKEL (Лазарь ФРЕНКЕЛЬ)

Arsen (Арсен), 1937, Mikhail CHIAURELI (Михаил ЧИАУРЕЛИ)

Skazka o rybake i rybke (Сказка о рыбаке и рыбке), 1937, Aleksandr PTUSHKO (Александр ПТУШКО)

The Lonely White Sail (Белеет парус одинокий), 1937, Vladimir LEGOSHINE (Владимир ЛЕГОШИН)

The Golden Taiga (Тайга золотая), 1937, Gennadi KAZANSKY (Геннадий КАЗАНСКИЙ), Maksim RUF (Максим РУФ)

Teremok (Теремок), 1937, Aleksandr SINITSYN (Александр СИНИЦЫН), Vitali SYUMKIN (Виталий СЮМКИН)

The Will (The Will Of Dog-Scotnika) (Завещание («Завещание пса-скотинки»)), 1937, Iosif SKLYUT (Иосиф СКЛЮТ)

- Autres films

1938

- Troisième procès de Moscou dit "des 21" : 18 exécutions.

- Beria remplace Ejov à la tête du NKVD.

- La langue russe est obligatoire dans toutes les écoles d'URSS.

- Accords de Munich entre l'Allemagne, la France, la Grande Bretagne et l'Italie.

 

- 8 janvier : arrestation de Choumiaski, accusé de sabotage ayant conduit à la production d'un nombre jugé insuffisant de films. Il sera fusillé en juillet. L'opérateur Vladimir Nilsen subit le même sort. Aussitôt après son arrestation, Choumiatski est remplacé par Semion Doukelski, ancien directeur régional du NKVD.

- Doukelski nomme une commission chargée de recueillir l'avis des professionnels qui reprocheront le manque de scénarios, le dépassement fréquent des budgets des films et les mauvaises relations entre les professionnels et le GUK (Direction générale du cinéma)

- Février : une commission chargée de visionner les films une fois terminés et d'en autoriser ou non la sortie est créée par le Bureau Politique. Elle comprend trois personnes dont Doukelski qui y jouera le rôle principal.

- Mars : création d'un Comité du cinéma placé sous l'autorité directe du Conseil des commissaires du peuple. Il s'agit "d'unifier et d'améliorer la direction des affaires cinématographiques et de régulariser l'industrie du film, sa production et sa distribution."
- Décembre : le Conseil des Commissaires du peuple décide la suppression des droits d'auteur.

 

- Production : 44 films (longs métrages de fiction)

 

- Choix de films produits en 1938 :

Alexander Nevsky (Александр Невский), 1938, Sergey EISENSTEIN (Сергей ЭЙЗЕНШТЕЙН)

My Apprenticeship (В людях), 1938, Mark DONSKOY (Марк ДОНСКОЙ)

Volga-Volga (Волга-Волга), 1938, Grigori ALEXANDROV (Григорий АЛЕКСАНДРОВ)

The Ennemies (Враги), 1938, Aleksandr IVANOVSKY (Александр ИВАНОВСКИЙ)

Vyborg Side (Выборгская сторона), 1938, Grigori KOZINTSEV (Григорий КОЗИНЦЕВ), Leonid TRAUBERG (Леонид ТРАУБЕРГ)

The Childhood of Maxim Gorky (Детство Горького), 1938, Mark DONSKOY (Марк ДОНСКОЙ)

The Bear (Медведь), 1938, Isidor ANNENSKY (Исидор АННЕНСКИЙ)

The New Moscow (Новая Москва), 1938, Aleksandr MEDVEDKIN (Александр МЕДВЕДКИН)

The Victory (Победа), 1938, Mikhail DOLLER (Михаил ДОЛЛЕР), Vsevolod PUDOVKIN (Всеволод ПУДОВКИН)

Professor Mamlok (Профессор Мамлок), 1938, Adolf MINKIN (Адольф МИНКИН), Herbert RAPPAPORT (Герберт РАППАПОРТ)

Ruslan and Ludmila (Руслан и Людмила), 1938, V. NEBEZHIN (В. НЕВЕЖИН), Iv. NIKICHENKO (Ив. НИКИЧЕНКО)

A Man with a Gun (Человек с ружьем), 1938, Sergey YUTKEVICH (Сергей ЮТКЕВИЧ)

Komsomolsk (Комсомольск), 1938, Sergey GERASIMOV (Сергей ГЕРАСИМОВ)

Peter the First, Part Two (Петр Первый (2-я серия)), 1938, Vladimir PETROV (Владимир ПЕТРОВ)

The Oppenheim Family / The Oppenheims (Семья Оппенгейм), 1938, Grigori ROSHAL (Григорий РОШАЛЬ)

Soldiers of the Marsh (Болотные солдаты), 1938, Aleksandr MACHERET (Александр МАЧЕРЕТ)

Mask (Маска), 1938, Sergey SPLOSHNOV (Сергей СПЛОШНОВ)

The Burbot (Налим), 1938, Sergey SPLOSHNOV (Сергей СПЛОШНОВ)

Uncle Styopa (Дядя Степа), 1938, Lamis BREDIS (Ламис БРЕДИС), Vladimir SUTEEV (Владимир СУТЕЕВ)

The Struggle Goes On (Борьба продолжается), 1938, Vasili ZHURAVLYOV (Василий ЖУРАВЛЕВ)

Amangeldy (Амангельды), 1938, Moisey LEVIN (Моисей ЛЕВИН)

Dzhyabzha (Джябжа), 1938, Mtislav PASHCHENKO (Мстислав ПАЩЕНКО)

The Wolf and the seven kids (Волк и семеро козлят), 1938, Sarra MOKIL (Сарра МОКИЛЬ)

- Autres films

1939

- Mars : XVIIIe Congrès du Parti communiste, annonce de la fin des purges massives

- Pacte germano-soviétique (23 août), début de la 2e guerre mondiale(1er septembre, sans l'Union soviétique), partage de la Pologne (septembre), début de la guerre finno-soviétique(novembre, jusqu'en mars 1940).

 

- 3 août : création de la Direction de l'Agit-prop confiée à G. F. Alexandrov [Ne pas confondre avec le réalisateur G.V. Alexandrov] et placée sous l'autorité de Jdanov.

- Juin : Doukelski est remplacé par Ivan Bolchakov, ancien commissaire du peuple à la Marine.

 

- Production : 57 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1939:

Vassilisa the Beautiful (Василиса Прекрасная), 1939, Aleksandr ROU (Александр РОУ)

Doktor Kaliuzhnyj (Доктор Калюжный), 1939, Erast GARIN (Эраст ГАРИН), Khesia LOKSHINA (Хеся ЛОКШИНА)

The Golden Key (Золотой ключик), 1939, Aleksandr PTUSHKO (Александр ПТУШКО)

Ispaniya (Испания), 1939, Esfir SHUB (Эсфирь ШУБ)

Lenin in 1918 (Ленин в 1918 году), 1939, Mikhail ROMM (Михаил РОММ)

Minin and Pozharsky (Минин и Пожарский), 1939, Mikhail DOLLER (Михаил ДОЛЛЕР), Vsevolod PUDOVKIN (Всеволод ПУДОВКИН)

My Universities (Мои университеты), 1939, Mark DONSKOY (Марк ДОНСКОЙ)

Tractor Drivers (Трактористы), 1939, Ivan PYRIEV (Иван ПЫРЬЕВ)

The Teacher (Учитель), 1939, Sergey GERASIMOV (Сергей ГЕРАСИМОВ)

A Government Member (Член правительства), 1939, Aleksandr ZARKHY (Александр ЗАРХИ), Iosif KHEIFITS (Иосиф ХЕЙФИЦ)

Shchors (Щорс), 1939, Aleksandr DOVZHENKO (Александр ДОВЖЕНКО)

Engineer Kochin's Error (Ошибка инженера Кочина), 1939, Aleksandr MACHERET (Александр МАЧЕРЕТ)

The Fighters (Истребители), 1939, Eduard PENTSLIN (Эдуард ПЕНЦЛИН)

A Great Life, Part 1 (Большая жизнь (1 серия)), 1939, Leonid LUKOV (Леонид ЛУКОВ)

Tsetushchaya yunost (Цветущая юность), 1939, Aleksandr MEDVEDKIN (Александр МЕДВЕДКИН)

The Foundling (Подкидыш), 1939, Tatyana LUKASHEVICH (Татьяна ЛУКАШЕВИЧ)

The Victory Route (Победный маршрут), 1939, Leonid AMALRIK (Леонид АМАЛЬРИК), Dmitriy BABICHENKO (Дмитрий БАБИЧЕНКО), Vladimir POLKOVNIKOV (Владимир ПОЛКОВНИКОВ)

Old Man Ivan (How Ivan Drove Away Death) (Дед Иван (Как дед Иван смерть прогнал)), 1939, Aleksandr IVANOV (2) (Александр ИВАНОВ (2)), Iosif SKLYUT (Иосиф СКЛЮТ)

- Autres films

1940

- Annexion, par l'URSS, des Etats Baltes et de la Bessarabie.

- Massacre à Katyn (région de Smolensk) de 4000 officiers polonais par le NKVD.

- Assassinat de Trotski à Mexico.

 

- Janvier : création de conseils artistiques dans les principaux studios

- Juillet : les cinq réalisateurs Trauberg, Kozintsev, Romm, Ermler et Alexandrov écrivent une lettre à Staline qui critique sévèrement le fonctionnement du Comité du cinéma, une centralisation excessive et le règne de la bureaucratie.

- 7 août : une note de la direction de l'Agit-prop adressée aux Secrétaires du Comité central reprend à son compte les critiques formulées par les réalisateurs dans leur lettre à Staline de juillet.

- 7 août : sortie sur les écrans du film Lenin in 1918 (Ленин в 1918 году), 1939, by Mikhail ROMM (Михаил РОММ)

- 15 août : La Loi de la vie, Le Vieux jockey sont interdits

- 16 août : un article de La Pravda critique violemment le film La Loi de la vie dans lequel au cours d'une soirée de fête d'étudiants, le secrétaire du komsomol vante l'amour libre et les plaisirs de la bouteille.

- 22 août : Le Bureau Politique décide de créer une commission chargée de visionner les nouveaux films.

- 9 septembre : réunion au Comité central de 22 personnes dont Staline et d'autres membres de Bureau Politique, des réalisateurs de La Loi de la vie, de son scénariste Avdeenko et de quelques autres écrivains. Au cours de cette réunion Avdeenko est violemment critiqué. Il sera exclu du Parti communiste et de l'Union des écrivains.
- 23 décembre : le Comité central décide d'organiser une réunion entre représentants des professionnels du cinéma et représentants du Comité central. Cette réunion, prévue pour le 20 janvier, n'aura lieu que les 14 et 15 mai 1941.

 

- Production : 46 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1940 :

Disappearance of 'The Eagle' (Гибель Орла), 1940, Vasili ZHURAVLYOV (Василий ЖУРАВЛЕВ)

The Law of Life (Закон жизни), 1940, Boris IVANOV (2) (Борис ИВАНОВ (2)), Aleksandr STOLPER (Александр СТОЛПЕР)

The Beloved Girl (Любимая девушка), 1940, Ivan PYRIEV (Иван ПЫРЬЕВ)

A Musical Story (Музыкальная история), 1940, Aleksandr IVANOVSKY (Александр ИВАНОВСКИЙ), Herbert RAPPAPORT (Герберт РАППАПОРТ)

Na putyakh (На путях), 1940, A. KAPLAN (А. КАПЛАН), Naum TRAKHTENBERG (Наум ТРАХТЕНБЕРГ)

Ozvobozhdenie (Освобождение), 1940, Aleksandr DOVZHENKO (Александр ДОВЖЕНКО), Yulia SOLNTSEVA (Юлия СОЛНЦЕВА)

The Bright Way (Светлый путь), 1940, Grigori ALEXANDROV (Григорий АЛЕКСАНДРОВ)

Siberians (Сибиряки), 1940, Lev KULESHOV (Лев КУЛЕШОВ)

The Old Rider (Старый наездник), 1940, Boris BARNET (Борис БАРНЕТ)

Suvorov (Суворов), 1940, Mikhail DOLLER (Михаил ДОЛЛЕР), Vsevolod PUDOVKIN (Всеволод ПУДОВКИН)

Week Days / Everyday Life (Будни), 1940, Boris SHREIBER (Борис ШРЕЙБЕР)

Yakov Sverdlov (Яков Свердлов), 1940, Sergey YUTKEVICH (Сергей ЮТКЕВИЧ)

Salawat Yulaev (Салават Юлаев), 1940, Yakov PROTAZANOV (Яков ПРОТАЗАНОВ)

Kontsert na ekrane (Концерт на экране), 1940, Semyon TIMOSHENKO (Семён ТИМОШЕНКО)

Crime And Punishment (Преступление и наказание), 1940, Pavel KOLOMIYTSEV (Павел КОЛОМИЙЦЕВ)

Tale About The Silly Little Mouse (Сказка о глупом мышонке), 1940, Mikhail TSEKHANOVSKY (Михаил ЦЕХАНОВСКИЙ)

Concert On The Screen. The Malefactor (Концерт на экране. Злоумышленник), 1940, Semyon TIMOSHENKO (Семён ТИМОШЕНКО)

- Autres films

1941

- 22 juin : Hitler envahit l'URSS. Le 24 juin est créé un Conseil de l'évacuation et le 30 juin est institué le Comité d'Etat pour la défense (GKO) présidé par Staline.
- 3 juillet : allocution radiodiffusée de Staline.

- 8 septembre: début du siège de Léningrad qui durera jusqu'au 27 janvier 1944.

- Octobre : début de la bataille de Moscou qui s'achèvera fin janvier 1942

- 8 décembre : Pearl Harbor, les Etats-Unis entrent en guerre.

 

- 14-15 mai : rencontre officielle de représentants du Comité central avec 46 professionnels du cinéma dont 27 réalisateurs. La réunion est présidée par Jdanov. Parmi les intervenants, sept réalisateurs connus (Alexandrov, Chenguelaïa, Dovjenko, Guerassimov, Youdine, Pyriev et Romm). Les principales critiques des professionnels du cinéma portent sur les contraintes et le conformisme bureaucratiques et s'adressent particulièrement à la direction du cinéma.
- 2 juin : projet de résolution du Comité central sur la situation et les objectifs du cinéma. Ce projet, qui ne sera jamais finalisé en raison de la guerre, donne en partie satisfaction aux professionnels du cinéma en diminuant le rôle du Comité du cinéma et en donnant un peu plus d'autonomie aux Studios.
- dès le 25 juin paraissent les premiers films d'actualité sur la guerre. De 1941 à 1945 seront produits 101 documentaires sur la guerre. A cette production s'ajoute celle des films d'actualité et des "albums cinématographiques de guerre" (Boevye Kinosborniki): séries de courts-métrages où se mélangent réalité et fiction et dont certains ont été réalisés par les plus grands réalisateurs de l'époque - Poudovkine, Donskoï, Barnet, Kozintsev, Trauberg, Youtkevitch...)

- Création des studios de Alma-Ata (Kazakhstan).

- 4 juillet 1941 : le Comité du cinéma est évacué à Novossibirsk, une partie de ses bureaux regagnera Moscou à partir de janvier 1942.

- De novembre 1941 à février 1942 : Les studios Mosfilm et Lenfilm sont évacués à Alma-Ata et constituent avec les studios de Alma-Ata le TSOKS (Union centrale des studios de cinéma) qui produira 80% des films soviétiques jusqu'en 1944; le studio Soyouzdetfilm est évacué à Douchambé (Tadjikistan), ceux de Kiev sont évacués à Achkhabad (Turkmenistan). Pendant cette période, les principaux studios seront physiquement séparés du comité du cinéma qui, à partir de janvier 1942, retrouvera ses bureaux moscovites. Cet éloignement explique, au moins partiellement, un certain relâchement de la censure de la fin 1941 au début 1943. - Des films interdits après la signature du pacte germano-soviétique parce que jugés germanophobes, tels que Alexandre Nevski, ou des films antifascistes tels que Professeur Mamlok ou La famille Oppenheim, sont à nouveau autorisés.

 

- Production : 64 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1941 :

Bogdan Khmenitskii (Богдан Хмельницкий), 1941, Igor SAVCHENKO (Игорь САВЧЕНКО)

Veter s Vostoka (Ветер с Востока), 1941, Abram ROOM (Абрам РООМ)

Maskarad (Маскарад), 1941, Sergey GERASIMOV (Сергей ГЕРАСИМОВ)

Dream (Мечта), 1941, Mikhail ROMM (Михаил РОММ)

The Pig-tender and the Shepherd (Свинарка и пастух), 1941, Ivan PYRIEV (Иван ПЫРЬЕВ)

The Hearts of the Four (Сердца четырех), 1941, Konstantin YUDIN (Константин ЮДИН)

Descent in a Volcano / Incident in a Volcano (Случай в Вулкане), 1941, Lev KULESHOV (Лев КУЛЕШОВ), Aleksandra KHOKHLOVA (Александра ХОХЛОВА), Yevgeni SCHNEIDER (Евгений ШНЕЙДЕР)

Tanstvenny ostrov (Таинственный остров), 1941, Eduard PENTSLIN (Эдуард ПЕНЦЛИН)

Fascist Boot Won't Trample The Soil Of Our Motherland (Не топтать фашистскому сапогу нашей Родины), 1941, Aleksandr IVANOV (2) (Александр ИВАНОВ (2)), Ivan IVANOV-VANO (Иван ИВАНОВ-ВАНО)

The First Horse Cavalry Army (Первая конная), 1941, Georgi BEREZKO (Георгий БЕРЕЗКО), Yefim DZIGAN (Ефим ДЗИГАН)

Priklyucheniya Korzinkinoy (Приключения Корзинкиной), 1941, Klimenti MINTS (Климентий МИНЦ)

Stebelkov v nebesakh (Стебельков в небесах), 1941, Boris YURTSEV (Борис ЮРЦЕВ)

Land of the Youth (Земля молодости), 1941, Aleksandr ANDRIYEVSKY (Александр АНДРИЕВСКИЙ)

Samyy khrabryy (Самый храбрый), 1941, Klimenti MINTS (Климентий МИНЦ)

- Autres films

1942

- Début de la bataille de Stalingrad (juillet) qui se terminera par la défaite allemande (2 février 1943)

- Rencontre de Staline et Churchill à Moscou.

- Avril : création du Comité antifasciste juif, présidé par l'acteur S. Mikhoels.

 

- Le cinéma soviétique privilégie les films qui exaltent le courage du peuple soviétique face à l'ennemi.

- Le 17 août, une note de la direction de l'Agit-prop dénonce le fait que "dans de nombreuses institutions censées représenter l'art russe, les Russes sont en minorité nationale".

- Le 20 août à la Maison de l'architecture à Moscou, des cinéastes soviétiques (Eisenstein, Poudovkine, Dovjenko, Karmen...) vantent les mérites du cinéma américain (Chaplin, Ford, Capra...)

- Octobre : le président du comité du cinéma s'oppose au choix de F. Ranevskaïa pour l'interprétation du rôle de Evfrosina dans Ivan le Terrible. Elle sera remplacée par S. Birman.

- un certain nombre de personnalités juives du cinéma sont écartées de leurs postes de responsabilité sans raison officielle et remplacées par des non juifs (Trauberg, Raizman, Romm).

 

- Production : 33 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1942 :

Antosha Rybkin (Антоша Рыбкин), 1942, Konstantin YUDIN (Константин ЮДИН)

Timur's Oath (Клятва Тимура), 1942, Lev KULESHOV (Лев КУЛЕШОВ)

Mashenka (Машенька), 1942, Yuli RAIZMAN (Юлий РАЙЗМАН)

Invincible (Непобедимые), 1942, Sergey GERASIMOV (Сергей ГЕРАСИМОВ), Mikhail KALATOZOV (Михаил КАЛАТОЗОВ)

Novgorod Citizens (Славный малый / новгородцы), 1942, Boris BARNET (Борис БАРНЕТ)

Strana rodnaya (Страна родная), 1942, Esfir SHUB (Эсфирь ШУБ)

Killers Come Out on the Road (Убийцы выходят на дорогу), 1942, Vsevolod PUDOVKIN (Всеволод ПУДОВКИН), Yuri TARICH (Юрий ТАРИЧ)

Young Fritz (Юный Фриц), 1942, Grigori KOZINTSEV (Григорий КОЗИНЦЕВ), Leonid TRAUBERG (Леонид ТРАУБЕРГ)

Kvartal N°14 (Квартал N°14), 1942, Igor SAVCHENKO (Игорь САВЧЕНКО)

Once Upon a Night (Однажды ночью), 1942, Grigori KOZINTSEV (Григорий КОЗИНЦЕВ)

Autres films

1943

- 2 février : défaite des Allemands à Stalingrad.

- 15 mai : dissolution du Komintern.

 

- Janvier, Romm écrit à Staline et à G. F. Alexandrov pour dénoncer le bureaucratisme du Comité du cinéma et demander l'organisation d'une réunion d'un groupe de professionnels reconnus du cinéma. Cette réunion sera refusée, Romm sera reçu seul par G.F. Alexandrov.
- 17 février 1943 : création, au sein de la Direction de l'Agit-prop, d'un secteur cinéma dont la direction est confiée à S. Kovalev.

- 18 mars : une décision du Comité Central impose au Comité du cinéma de lui présenter les scénarios pour autorisation avant de commencer le tournage. C'est un renforcement du rôle de l'Agit-prop, dirigée par G.F. Alexandrov par rapport au Comité du cinéma dirigé par Bolchakov. Cependant plusieurs films sortent sur les écrans sans avoir été approuvés par le Comité central et malgré les critiques de l'Agit-prop. C'est le cas de Elle défend sa patrie de Ermler, Nasrédine à Boukhara de Protazanov et de Au nom de la patrie de Poudovkine et Vassiliev. A contrario le film Nous, ceux de l'Oural de Koulechov est autorisé par le Comité du cinéma à sortir sur les écrans le 20 décembre 1943 puis interdit début janvier 1944 par le Comité central à la demande de G.F. Alexandrov.

- Printemps 1943 : le Comité du cinéma envisage de remplacer Mosfilm par un nouveau studio Rusfilm qui serait réservé au cinéma russe et dans lequel ne travailleraient que des Russes. Le projet ne verra jamais le jour et sera abandonné en 1944

- Novembre : Le Comité Central interdit la publication du scénario, écrit par Dovjenko, L'Ukraine en flammes qui avait pourtant été approuvé par le Comité du cinéma.

- Fin 1943 : le Comité central décide la création du Théâtre des acteurs de cinéma (teatr kinoaktiora)

 

- Production : 23 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1943 :

The Actress (Актриса), 1943, Leonid TRAUBERG (Леонид ТРАУБЕРГ)

Battle For Soviet Ukraine (Битва за нашу советскую Украйну), 1943, Ya. AVDEYENKO (Я. АВДЕЕНКО), Aleksandr DOVZHENKO (Александр ДОВЖЕНКО), Yulia SOLNTSEVA (Юлия СОЛНЦЕВА)

Wait for Me (Жди меня), 1943, Boris IVANOV (2) (Борис ИВАНОВ (2)), Aleksandr STOLPER (Александр СТОЛПЕР)

Kutuzov (Кутузов), 1943, Vladimir PETROV (Владимир ПЕТРОВ)

We from the Urals (Мы с Урала), 1943, Lev KULESHOV (Лев КУЛЕШОВ), Aleksandra KHOKHLOVA (Александра ХОХЛОВА)

Novye pokhozhdenia Shveïka (Новые похождения Швейка), 1943, Sergey YUTKEVICH (Сергей ЮТКЕВИЧ)

She Defends her Motherland (Она защищает Родину), 1943, Friedrich ERMLER (Фридрих ЭРМЛЕР)

Submarine T-9 (Подводная лодка Т-9), 1943, Aleksandr IVANOV (Александр ИВАНОВ)

The Rainbow (Радуга), 1943, Mark DONSKOY (Марк ДОНСКОЙ)

Lermontov (Лермонтов), 1943, Albert HENDELSTEIN (Альберт ГЕНДЕЛЬШТЕЙН)

Deux combattants / Deux soldats (Два бойца), 1943, Leonid LUKOV (Леонид ЛУКОВ)

- Autres films

1944

-

 

Janvier : à la demande de G.F. Alexandrov, directeur de l'Agit-prop, interdiction du film Nous, ceux de l'Oural de Lev Koulechov pourtant sorti sur les écrans le 23 décembre 1943
- 12 février : une résolution du Comité central d'Ukraine condamne "les erreurs antiléninistes" révélées par le scénario L'Ukraine en flammes et prive Dovjenko de toutes ses responsabilités, en particulier de la direction artistique des studios de Kiev.

- Début 1944 : Les studios de Mosfilm et de Soyouzdetfilm réintègrent leurs locaux de Moscou qui ont assez peu souffert de la guerre.

- Février : Création de la Direction du cinéma auprès du Conseil des commissaires du peuple des républiques d'Azerbaïdjan, d'Arménie, de Géorgie et d'Ukraine.

- Avril - mai : Après l'interdiction par Staline de la diffusion d'un journal d'actualité consacré à la libération de la Crimée, une décision du Comité central du 15 mai critique les journaux d'actualités. La Direction des films d'actualité est supprimée, le studio des films d'actualité est renommé Studio des films documentaires et placé directement sous le contrôle du Comité du cinéma et dirigé par Guérassimov. Les réalisateurs les plus renommés (Alexandrov, Donskoï, Poudovkine, Pyriev, Romm,..) sont invités à réaliser des films documentaires, des récompenses sont prévues.

- 5 septembre : le Bureau politique approuve la création d'un Conseil artistique à l'intérieur du Comité du cinéma formé de professionnels du cinéma, malgré l'opposition de Bolchakov directeur du Comité du cinéma. Sur 29 membres, 25 sont des créateurs parmi lesquels neuf réalisateurs (G.V. Alexandrov, S.D. Vassiliev, Guerassimov, Pyriev, Poudovkine, Romm, Savtchenko, Tchiaoureli, Eisenstein). Ce conseil doit visionner tous les films produits en URSS et conseiller ou déconseiller leur sortie, mais il n'a pas de pouvoir de décision. Il est présidé par Bolchakov, le vice-président est Pyriev. Membre très actif, Romm s'opposera souvent à Bolchakov. Les avis du Conseil artistique ne sont pas nécessairement suivis ni par le Comité du cinéma ni par le Comité central.

 

- Production : 25 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1944 :

Six O'Clock in the Evening After the War (В шесть часов вечера после войны), 1944, Ivan PYRIEV (Иван ПЫРЬЕВ)

Zoya (Зоя), 1944, Leo ARNSHTAM (Лео АРНШТАМ)

Ivan the Terrible, Part One (Иван Грозный (1-я серия)), 1944, Sergey EISENSTEIN (Сергей ЭЙЗЕНШТЕЙН)

K voprosu o peremirii s Finlandiey (К вопросу о перемирии с Финляндией), 1944, Yuli RAIZMAN (Юлий РАЙЗМАН)

Kashcheï Besmertny (Кащей Бессмертный), 1944, Aleksandr ROU (Александр РОУ)

The Malakhov Barrow (Малахов курган), 1944, Aleksandr ZARKHY (Александр ЗАРХИ), Iosif KHEIFITS (Иосиф ХЕЙФИЦ)

Invasion (Нашествие), 1944, Abram ROOM (Абрам РООМ)

Moscow Skies (Небо Москвы), 1944, Yuli RAIZMAN (Юлий РАЙЗМАН)

Dark is the Night (Однажды ночью), 1944, Boris BARNET (Борис БАРНЕТ)

Wedding (Свадьба), 1944, Isidor ANNENSKY (Исидор АННЕНСКИЙ)

No. 217 (Человек 217), 1944, Mikhail ROMM (Михаил РОММ)

Song of Russia (Песнь о России), 1944, Grigori RATOFF (Григорий РАТОВ)

- Autres films

1945

- 5 septembre : suppression du Comité d'Etat pour la défense (GKO), créé dans les jours qui ont suivi l'invasion allemande. Le pays est à nouveau gouverné par le Conseil des Commissaires du peuple présidé par Staline.

 

- 10-13 avril : la direction de l'Agit-prop réunit plus de 70 personnes pour dresser le bilan de l'état du cinéma dans les différentes républiques. A la quasi unanimité, la réunion dénonce le retard technique dont souffre le cinéma soviétique par rapport notamment au cinéma américain.
- Juin : la revue Iskousstvo Kino, qui avait été interdite pendant la guerre, est autorisée à reparaître. Les membres du comité de rédaction sont issus du Conseil artistique. Le premier numéro paraît en octobre.
- 2 juin : 13 acteurs et réalisateurs célèbres envoient à Malenkov (Secrétaire du CC) une pétition pour protester contre l'exiguïté du Théâtre des acteurs qui abritait à l'époque 120 artistes.
- Août : pour compenser la suppression des droits d'auteur en 1938, une décision du Conseil des commissaires du peuple autorise le Comité du cinéma à attribuer aux scénaristes jugés méritants une prime d'un montant maximum de 80 000 roubles.

 

- Production : 19 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1945 :

Guilty without Guilt (Без вины виноватые), 1945, Vladimir PETROV (Владимир ПЕТРОВ)

Berlin (Берлин), 1945, Yuli RAIZMAN (Юлий РАЙЗМАН), Nikolay SHPIKOVSKY (Николай ШПИКОВСКИЙ)

The Great Turningpoint (Великий перелом), 1945, Friedrich ERMLER (Фридрих ЭРМЛЕР)

The Undaunted (Непокоренные), 1945, Mark DONSKOY (Марк ДОНСКОЙ)

Songs of Abay (Песни Абая), 1945, Yefim ARON (Ефим АРОН), Grigori ROSHAL (Григорий РОШАЛЬ)

Common people (Простые люди), 1945, Grigori KOZINTSEV (Григорий КОЗИНЦЕВ), Leonid TRAUBERG (Леонид ТРАУБЕРГ)

Slon i verevochka (Слон и веревочка), 1945, Ilya FREZ (Илья ФРЭЗ)

The Sky Slow-Mover (Небесный тихоход), 1945, Semyon TIMOSHENKO (Семён ТИМОШЕНКО)

Ivan the Terrible, Part two (Иван Грозный (2-я серия)), 1945, Sergey EISENSTEIN (Сергей ЭЙЗЕНШТЕЙН)

Rodnye polya (Родные поля), 1945, Boris BABOCHKIN (Борис БАБОЧКИН), Anatoli BOSULAYEV (Анатолий БОСУЛАЕВ)

Autres films

1946

- Mars : les commissaires du peuple deviennent des ministres. Bolchakov devient ministre du cinéma.

- 13 avril : une réunion du Bureau politique, présidée par Staline, redistribue les responsabilités au niveau du Secrétariat, Jdanov retrouve le poste de Directeur général de l'Agit-prop et devient le second personnage de l'état au détriment de Malenkov

 

- 26 janvier : la première partie d'Ivan le Terrible reçoit le prix Staline, malgré l'avis de la commission de sélection et sur décision personnelle de Staline.

- 5 mars : le Secrétariat du Comité central interdit la sortie de la deuxième partie d'Ivan le Terrible pour "anti-historicité et anti-esthétisme". A l'issue d'une projection privée du 2 mars, Staline aurait dit "Ce n'est pas un film, c'est un cauchemar". La décision restera secrète jusqu'au début de l'été. Le film restera interdit jusqu'en 1958.

- 18 avril : dans une réunion de la Direction de l'Agit-prop, Jdanov déclare "Le camarade Staline a dit que nous avions besoin d'une critique objective, indépendante du monde des écrivains, autrement dit une critique que seule la Direction de l'Agit-prop est capable d'organiser."
- 26 avril : Jdanov réunit une quarantaine de professionnels du cinéma pour leur signifier la nécessité de préparer un nouveau plan de production qui doit "assurer la propagande des qualités que nous estimons naturellement indispensables de développer chez les Soviétiques et de les leur inoculer". Au cours de cette réunion, Romm critique le processus de la censure et dénonce la bureaucratisation de la production cinématographique.

- 1er semestre, nomination par le Bureau politique de 4 vice-ministres du cinéma dont le réalisateur Kalatozov.

- 11 mai : Le Secrétariat du Comité central demande à Poudovkine de faire un grand nombre de changements précis à son dernier film, L'Amiral Nakhimov. Cette décision a été vraisemblablement approuvée par Staline à la demande de Malenkov sans intervention de Jdanov. Poudovkine acceptera de faire ces changements et la deuxième version présentée à l'automne sera acceptée.

- Mai-juin : approbation par le Bureau politique d'un nouveau plan de production cinématographique, création de ministères du cinéma dans différentes républiques. Le plan demande que 11 thèmes soient traités.
- Mai-juin : modification de la composition du Conseil artistique, le nombre de ses membres passe de 29 à 34, les nouveaux membres sont principalement des responsables politiques mais les professionnels du cinéma restent majoritaires

- 20 juillet : un article de Koultoura i jizn intitulé "Un film mensonger" critique vivement le dernier film de Kozintsev et Trauberg Des gens ordinaires. Le film sera interdit jusqu'en 1956, il avait pourtant été proposé à la sortie par le Conseil artistique, malgré quelques réticences, le 11 janvier.
- 4 septembre : résolution du Comité central consacré au cinéma qui condamne 4 films : Une grande vie, L'Amiral Nakhimov, Des gens ordinaires et la deuxième partie d'Ivan le Terrible. Cette résolution était un désaveu des opinions exprimées par le Conseil artistique sur ces films.
- 12 septembre : réunion du Conseil artistique qui propose un texte intitulé "Adresse du Conseil artistique au ministère du Cinéma et au Comité central". Dans ce texte, le Conseil artistique approuve les reproches faits aux 4 films condamnés mais en rend reponsables les conditions de travail des réalisateurs. La plus grande partie de ce texte est consacrée aux difficultés matérielles que doit surmonter le cinéma soviétique. Le texte est refusé par Bolchakov, ministre du cinéma. Il ne sera pas officiellement transmis mais reste dans le compte rendu de la séance.
- 14-17 septembre : une réunion, organisée et présidée à Moscou par le Ministre du cinéma avec le soutien du Secrétariat du Comité central, rassemble une soixantaine de professionnels du cinéma parmi les plus connus. Le ministre rend les professionnels responsables des échecs du cinéma soviétique. Un certain nombre de réalisateurs (Romm, S.D. Vassiliev, Pyriev et Donskoï) critiquent violemment le ministère du cinéma et sont soutenus par des applaudissements nourris de l'assemblée. Les principales critiques formulées sont : nombre trop élevé d'instances ayant un pouvoir de censure, manque d'autonomie des professionnels, rémunération insuffisante des scénaristes, non renouvellement des cadres du cinéma...
Le critiques formulées contre les cinéastes seront utilisées par les responsables de l'Agit-prop contre Bolchakov, ministre du cinéma.
- 22 novembre : un rapport du ministre du Contrôle d'Etat, intitulé "Les vols massifs du patrimoine public et des biens matériels dans les studios du Ministère du cinéma" est adressé à Beria, K.E. Vorochilov et Jdanov.
- 16 décembre : résolution du Bureau politique qui vise à rationnaliser la production cinématographique et renforcer le contrôle du ministère du cinéma et des professionnels. La censure des scénarios est réduite au Conseil artistique et au ministre du cinéma. C'est le Conseil des ministres qui valide les plans annuels de production et donne l'autorisation de sortie et l'interdiction des films. C'est le Comité central qui définit le plan thématique annuel (ensemble des sujets que le cinéma doit traiter dans l'année).
- 1946 : la distribution des films a rapporté 3 milliards de roubles dont seulement un tiers a été investi dans le cinéma.

 

- Production : 23 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1946 :

Admiral Nakhimov (Адмирал Нахимов), 1946, Vsevolod PUDOVKIN (Всеволод ПУДОВКИН)

For the Sake of Life (Во имя жизни), 1946, Aleksandr ZARKHY (Александр ЗАРХИ), Iosif KHEIFITS (Иосиф ХЕЙФИЦ)

Glinka (Глинка), 1946, Leo ARNSHTAM (Лео АРНШТАМ)

The Stone Flower (Каменный цветок), 1946, Aleksandr PTUSHKO (Александр ПТУШКО)

Judgement of the people (Суд народов), 1946, Roman KARMEN (Роман КАРМЕН), Yelizaveta SVILOVA (Елизавета СВИЛОВА)

The Vow (Клятва), 1946, Mikhail CHIAURELI (Михаил ЧИАУРЕЛИ)

A Great Life, Part II (Большая жизнь (2-я серия)), 1946, Leonid LUKOV (Леонид ЛУКОВ)

Kreyser "Baryag" (Крейсер "Варяг"), 1946, Viktor EISYMONT (Виктор ЭЙСЫМОНТ)

White Fang (Белый Клык), 1946, Aleksandr ZGURIDI (Александр ЗГУРИДИ)

The First Glove (Первая перчатка), 1946, Andrei FROLOV (Андрей ФРОЛОВ)

Autres films

1947

- 28 mars : décision d'organiser des tribunaux d'honneur dans les grandes administrations et institutions pour lutter contre "l'influence nuisible de l'idéologie bourgeoise". Ces tribunaux seront abandonnés en 1948.
- 26 mai : suppression de la peine de mort qui sera rétablie en 1950

 

 

- Février : Eisenstein, accompagné de l'acteur N.Tcherkassov, est reçu par Staline, entouré de Jdanov et Molotov. Eisenstein mourra un an plus tard sans avoir pu commencer la troisième partie d'Ivan le Terrible.
- Avril : remaniement du Conseil artistique dont le nombre de membres passe de 34 à 17. Aucun des 17 membres n'est un professionnel du cinéma. La plupart sont des responsables politiques dont quatre sont des membres de la Direction de l'Agit-prop. Le Conseil artistique se réunira en général une fois par semaine. Ses avis sont envoyés systématiquement au Directeur de l'Agit-prop et à Jdanov et, à partir de la fin 1947, au Secrétariat du Comité central et à Staline à partir de janvier 1948.
- 17 juillet : après avoir visionné le 3 juillet le film Lumière sur la Russie de Serguëi Youtkevitch - la première vision avait eu lieu le 14 novembre 1946 - le Conseil artistique en recommande la diffusion dans les salles. Quelques jours plus tard le réalisateur reçoit l'ordre de remanier son film. La deuxième version sera revue par le Conseil artistique le 16 octobre et le film définitivement interdit le 13 décembre. La première version du film a été détruite et l'interdiction de la deuxième version a été levée après la mort de Staline mais le réalisateur s'est opposé à sa sortie dans les salles.
- 8 septembre : dans une lettre envoyée à Jdanov, Bolchakov, ministre du cinéma déclare qu'avant la guerre l'URSS possédait 18 000 appareils de projection contre 14 500 en 1945 et qu'il n'avait pas les moyens de réaliser le plan qui prévoyait 43 700 appareils de projection en 1950.
- 17 septembre : G.F. Alexandrov est limogé de son poste de Directeur de l'Agit-prop et remplacé par Souslov. Jdanov en reste le Directeur général. A nouveau condamné par un tribunal d'honneur en novembre, il recevra un blâme mais sera nommé quelque temps plus tard directeur de l'Institut de philosophie de l'Académie des sciences de l'Union soviétique.
- 4 octobre : le Comité central décide l'interdiction de la publication dans la presse de toute information sur des films n'ayant pas reçu l'autorisation officielle de sortie.
- 21 octobre : rapport d'Ilitchev sur "les possibilités de diminuer les dépenses dans le cinéma tout en augmentant les revenus dans ce secteur".
- Novembre : Gridassov, directeur adjoint de l'Institut national du cinéma, et deux de ses collaborateurs sont limogés à la suite d'une décision d'un tribunal d'honneur.


- Production : 23 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1947 :

Spring (Весна), 1947, Grigori ALEXANDROV (Григорий АЛЕКСАНДРОВ)

Pirogov (Пирогов), 1947, Grigori KOZINTSEV (Григорий КОЗИНЦЕВ)

Secrets of Counter-Espionage / Secret Agent (Подвиг разведчика), 1947, Boris BARNET (Борис БАРНЕТ)

The East-Bound Train (Поезд идёт на Восток), 1947, Yuli RAIZMAN (Юлий РАЙЗМАН)

Selskaya uchitelnitsa (Сельская учительница), 1947, Mark DONSKOY (Марк ДОНСКОЙ)

The Tale of Siberian Land (Сказание о земле сибирской), 1947, Ivan PYRIEV (Иван ПЫРЬЕВ)

Cinderella (Золушка), 1947, Nadezhda KOSHEVEROVA (Надежда КОШЕВЕРОВА), Mikhail SHAPIRO (Михаил ШАПИРО)

Victorious Comeback (Возвращение с победой), 1947, Aleksandr IVANOV (Александр ИВАНОВ)

The Humpbacked Horse (Конек - Горбунок), 1947, Ivan IVANOV-VANO (Иван ИВАНОВ-ВАНО)

Autres films

1948

- Janvier : assassinat de Mikhoels, directeur du Théâtre juif de Moscou et président du Comité antifasciste juif.
- 15-18 mai : l'URSS reconnaît l'Etat d'Israël.
- 20 novembre : dissolution du Comité anti-fasciste juif, début de la campagne anticosmopolite qui affirme la supériorité du socialisme soviétique et accuse ceux qui soutiennent les valeurs occidentales d'être anti-russes.

 

- 11 février : mort de Sergueï Eisenstein, suite à des problèmes cardiaques.
- 30 mars : une décision du Conseil des ministres prévoit la sortie de 70 nouveaux longs métrages (tous genres confondus), d'augmenter le nombre de copies pour les films de fiction de 700 à 900, d'augmenter le nombre de séances journalières dans les salles, de supprimer un certain nombre d'entrées gratuites. - 7 avril : le Secrétariat du Comité central demande au directeur de l' Agit-prop de "charger le camarade Souslov, en collaboration avec des travailleurs du ministère des Finances, d'examiner la possibilité de diviser par deux les sommes dépensées pour la production des films et de préparer des mesures pour multiplier par deux les revenus provenant du cinéma."
- 5 mai : rapport de Mekhlis, ministre du Contrôle d'Etat, sur l'application de la résolution du 16 décembre 1946 de rationalisation de la production cinématographique. Le rapport dénonce le sous-emploi des artistes du théâtre des acteurs de cinéma et le coût élevé de certaines superproductions (10 millions de roubles pour L'Amiral Nakhimov). Mais il signale surtout le coût élevé de la censure - sans prononcer le mot -.
- 14 juin : résolution du Bureau politique qui réduit de 69 à 53 le nombre de films du plan de production pour 1948. En fait, seulement 16 seront réalisés.
- Juillet : le Bureau politique supprime la Direction de l'Agit-prop et la remplace par un secteur (otdel) de l'Agit-prop. Les effectifs avaient au préalable été réduits de 20%
- août : le Comité central autorise le ministère du Cinéma à diffuser 50 films étrangers (en 1947 huit films étrangers avaient été diffusés). Les raisons de cette décision semblent essentiellement financières. Ces films sont choisis dans un ensemble de "films trophées" récupérés pendant la guerre qui compte 8813 titres dont 3023 films de fiction essentiellement américains, allemands et français.
- 10 août : résolution du Conseil des ministres sur la "réorganisation des studios de cinéma et les mesures permettant d'augmenter les profits réalisés par l'industrie cinématographique". Les studios les moins importants (Erevan, Bakou, Minsk, Alma-Ata, Tachkent, Riga) sont transformés en lieux de production de films de fiction et de documentaires. Le Studio de Sverdlovsk est réduit à la production de films éducatifs. Le Théâtre des acteurs de cinéma est réorganisé et renommé Studio des acteurs
- 31 août : mort de Jdanov d'une crise cardiaque. Il est remplacé par Malenkov. Le 13 janvier 1953, un article de la Pravda accuse "les médecins du complot des Blouses blanches" d'avoir assassiné Jdanov. Ce sera le prétexte à une nouvelle purge contre les juifs.
- septembre : création de Gosfilmofond qui, d'abord conçu pour héberger et restaurer les films étrangers, s'occupera très vite de la conservation des films soviétiques et deviendra l'une des plus grandes archives cinématographiques du monde.


- Production : 17 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1948 :

Michurin (Мичурин), 1948, Aleksandr DOVZHENKO (Александр ДОВЖЕНКО), Yulia SOLNTSEVA (Юлия СОЛНЦЕВА)

The Young Guard (Молодая гвардия), 1948, Sergey GERASIMOV (Сергей ГЕРАСИМОВ)

The Story of a Real Man (Повесть о настоящем человеке), 1948, Aleksandr STOLPER (Александр СТОЛПЕР)

Tretiy udar (Третий удар), 1948, Igor SAVCHENKO (Игорь САВЧЕНКО)

Three Meetings (Три встречи), 1948, Aleksandr PTUSHKO (Александр ПТУШКО), Vsevolod PUDOVKIN (Всеволод ПУДОВКИН), Sergey YUTKEVICH (Сергей ЮТКЕВИЧ)

Pervoklassnitsa (Первоклассница), 1948, Ilya FREZ (Илья ФРЭЗ)

Krasnyy galstuk (Красный галстук), 1948, Mariya SAUTS (Мария САУЦ), Vladimir SUKHOBOKOV (Владимир СУХОБОКОВ)

Autres films

1949

- 25 janvier : création du Comecon (l'OTAN a été créée le 4 avril).
- fin janvier : Staline crée une commission chargée d'enquêter sur le Parti de Leningrad et dirigée par Malenkov. Quelques mois plus tard, un certain nombre de personnes accusées de "liens avec le groupe antiparti de Léningrad" sont arrêtées et exécutées en 1950 (A.A. Kouznetsov, Popkov, Voznessenski.
- Septembre : première bombe A soviétique (l'explosion a eu lieu le 29 août et est officiellement annoncée le 25 septembre)
- 1er octobre : l'URSS reconnaît dès sa fondation la République populaire de Chine et rompt avec Tchang Kaï-Tchek
- interdiction de diverses publications et organisations culturelles liées au Comité antifasciste juif. Nombreuses arrestations d'intellectuels dont certains seront déportés en Sibérie et d'autres exécutés en 1952. - les cinématographies occidentales sont très critiquées, les films étrangers, à l'exception de ceux qui viennent des démocraties populaires, disparaissent des écrans.

 

- Janvier : un rapport du ministre du cinéma à l'attention de Staline annonce que, suite aux décisions du Conseil des ministres du 10 août, les effectifs des employés du cinéma ont diminué de 21%, les dépenses concernant la production en 1948 ont baissé de 30%.
- Janvier : adoption du plan de production cinématographique qui prévoit la production de 19 longs métrages de fiction dont trois en couleur.
- 24-28 février : réunion au ministère du cinéma au cours de laquelle un certain nombre de cinéastes d'origine juive sont accusés, par le ministre et aussi certains réalisateurs (Alexandrov, Poudovkine...), d'être les fondateurs d'un "groupe antipatriotique de partisans de l'esthétisme bourgeois et du cosmopolitisme". Parmi les accusés : Bleiman, Youtkevitch, I.Z. Trauberg, N.A. Kovarski, Soutyrine, Otten. Plusieurs sont exclus des postes qu'ils occupaient.

 

- Production : 18 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1949 :

Alitet ukhodit v gory (Алитет уходит в горы), 1949, Mark DONSKOY (Марк ДОНСКОЙ)

Meeting on the Elba (Встреча на Эльбе), 1949, Grigori ALEXANDROV (Григорий АЛЕКСАНДРОВ)

The Cossacks of Kuban (Кубанские казаки), 1949, Ivan PYRIEV (Иван ПЫРЬЕВ)

Raïnis (Райнис), 1949, Yuli RAIZMAN (Юлий РАЙЗМАН)

The Fall of Berlin (Падение Берлина), 1949, Mikhail CHIAURELI (Михаил ЧИАУРЕЛИ)

Star (Звезда), 1949, Aleksandr IVANOV (Александр ИВАНОВ)

Geese-Swans (Гуси-лебеди), 1949, Ivan IVANOV-VANO (Иван ИВАНОВ-ВАНО), Aleksandra SNEZHKO-BLOTSKAYA (Александра СНЕЖКО-БЛОЦКАЯ )

Autres films

1950

- 12 janvier : rétablissement de la peine de mort pour les espions, les traîtres et les saboteurs (elle avait été supprimée en 1947).
- Vague d'exécution dans les camps de prisonniers.

 

 

- 31 août : Un article de l'officiel Koultoura i jizn condamne la baisse de production cinématographique.
- 14 décembre : mort du réalisateur Igor Savtchenko au cours du tournage de Taras Chevtchenko


- Production : 13 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1950 :

V mirnye dni (В мирные дни), 1950, Vladimir BRAUN (Владимир БРАУН)

The Plot of the Doomed (Заговор обреченных), 1950, Mikhail KALATOZOV (Михаил КАЛАТОЗОВ)

The Chevalier of the Gold Star (Кавалер Золотой звезды), 1950, Yuli RAIZMAN (Юлий РАЙЗМАН)

Mussorgsky (Мусоргский), 1950, Grigori ROSHAL (Григорий РОШАЛЬ)

The Brave People (Смелые люди), 1950, Konstantin YUDIN (Константин ЮДИН)

Shchedroe leto (Щедрое лето), 1950, Boris BARNET (Борис БАРНЕТ)

Skazka o rybake i rybke (Сказка о рыбаке и рыбке), 1950, Mikhail TSEKHANOVSKY (Михаил ЦЕХАНОВСКИЙ)

Autres films

1951

- Novembre : début de "l'affaire mingrélienne" : arrestation en Géorgie d'un groupe de cadres mingreliens.
- Publication par la Pravda d'un projet de Khrouchtchev prévoyant la disparition des villages traditionnels au profit de vastes "agrovilles".

 

- publication par la revue Iskousstvo Kino d'un article de Poudovkine : Le système Stanislavski au cinéma.

 

- Production : 9 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1951 :

Przhevalsky (Пржевальский), 1951, Sergey YUTKEVICH (Сергей ЮТКЕВИЧ)

Selskiy vrach (Сельский врач), 1951, Sergey GERASIMOV (Сергей ГЕРАСИМОВ)

Taras Shevtchenko (Тарас Шевченко), 1951, Igor SAVCHENKO (Игорь САВЧЕНКО)

Kolhoos "Uus Elu" (В колхозе "Уус элу"), 1951, Konstantin MÄRSKA (Константин МЯРСКА), Vladimir PARVEL (Владимир ПАРВЕЛЬ)

The Tale About The Dead Tsarevna And The Seven Bogatyrs (Сказка о мёртвой царевне и семи богатырях»), 1951, Ivan IVANOV-VANO (Иван ИВАНОВ-ВАНО)

Autres films

1952

- condamnation et exécution de nombreuses personnalités d'origine juive.
- 10 mars : l'URSS propose la réunification de l'Allemagne pour dissuader la RFA de participer à la Communauté de défense européenne
-5-14 octobre : XIXe congrès du PCUS : objectifs d'augmentation de la production de 80% pour l'industrie lourde, 60% pour les biens de consommation, 40 à 50% pour les céréales.

 

- octobre : lors du XIXe Congrès du parti, Malenkov lance une campagne d'augmentation de la production.

 

- Production : 24 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1952 :

The Scarlet flower (Аленький цветочек), 1952, Lev ATAMANOV (Лев АТАМАНОВ)

The Return of Vassily Bortnikov (Возвращение Василия Бортникова), 1952, Vsevolod PUDOVKIN (Всеволод ПУДОВКИН)

The Government Inspector (Ревизор), 1952, Vladimir PETROV (Владимир ПЕТРОВ)

Sadko (Садко), 1952, Aleksandr PTUSHKO (Александр ПТУШКО)

In the Alleys of the Park (В аллеях парка), 1952, A. STEPANOVA (А. СТЕПАНОВА)

Kashtanka (Каштанка), 1952, Mikhail TSEKHANOVSKY (Михаил ЦЕХАНОВСКИЙ)

The Snow Maiden (Снегурочка), 1952, Ivan IVANOV-VANO (Иван ИВАНОВ-ВАНО)

Autres films

1953

- Janvier : "complot des blouses blanches"
- 5 mars : mort de Staline. G. Malenkov, Président du Conseil des ministres et membre du Secrétariat du Comité central, fait figure de successeur de Staline.
- 14 mars : Malenkov démissionne du Secrétariat mais reste Président du Conseil des ministres. Khrouchtchev occupe le poste de Premier secrétaire du Parti communiste (le poste de Secrétaire général qu'occupait Staline n'est pas pourvu), il sera officiellement confirmé à ce poste le 13 septembre.
- 27 mars : première amnistie
- 4 avril : réhabilitation des médecins du « complot des blouses blanches »
- 12 août : l'Union soviétique possède la bombe H.
- 23 décembre : Exécution de Béria

 

- Construction de studios à Bakou, Riga, Tachkent et Minsk
- début de la reconstruction des studios Mosfilm et Lenfilm
- 13 janvier : la Pravda accuse "les médecins du complot des blouses blanches" d'avoir assassiné Jdanov.
- 30 septembre : mort de Vsevolod POUDOVKINE. Son dernier film, La Moisson (Возвращение Василия Бортникова) réalisé en 1952, est souvent considéré comme annonciateur du dégel

 

- Production : 45 films (longs métrages de fiction)

- Choix de films produits en 1953 :

Admiral Ushakov (Адмирал Ушаков), 1953, Mikhail ROMM (Михаил РОММ)

Aleko (Алеко), 1953, Sergey SIDELYOV (Сергей СИДЕЛЕВ)

Bezzakoniye (Беззаконие), 1953, Konstantin YUDIN (Константин ЮДИН)

Skanderberg, the Great Soldier of Albania (Великий воин Албании Скандербег), 1953, Sergey YUTKEVICH (Сергей ЮТКЕВИЧ)

The Hostile Whirlwinds (Вихри враждебные), 1953, Mikhail KALATOZOV (Михаил КАЛАТОЗОВ)

Dmitri Arakishvili (Дмитрий Аракишвили), 1953, Tengiz ABULADZE (Тенгиз АБУЛАДЗЕ)

The Russian Ballets Masters (Мастера русского балета), 1953, Herbert RAPPAPORT (Герберт РАППАПОРТ)

The Sponger (Нахлебник), 1953, Vladimir BASOV (Владимир БАСОВ), Mtislav KORCHAGIN (Мстислав КОРЧАГИН)

Sudba Mariny (Судьба Марины), 1953, Viktor IVCHENKO (Виктор ИВЧЕНКО), Isaac SHMARUK (Исаак ШМАРУК)

Bride with a dowry (Свадьба с приданым), 1953, Tatyana LUKASHEVICH (Татьяна ЛУКАШЕВИЧ), Boris RAVENSKIKH (Борис РАВЕНСКИХ)

The Flight to the Moon (Полет на луну), 1953, Valentina BRUMBERG (Валентина БРУМБЕРГ), Zinaida BRUMBERG (Зинаида БРУМБЕРГ)

Chuk and Gek (Чук и Гек), 1953, Ivan LUKINSKY (Иван ЛУКИНСКИЙ)

Autres films